| | Site National | Site Interne| Messagerie

Accueil > Vie associative et pédagogique > Rendez-vous régionaux et calendrier institutionnel > Regroupement régional > 2008 > ATELIERS DE REFLEXION

ATELIERS DE REFLEXION

GROUPE "UN PROJET POUR L’ECOLE" :

Présents : Rita BUCAREY, Christine Martiol, Stéphane MAGNIN, Jean-Claude GODARD, Francis VALIERE, Céline MUNUERA, Eliane HAFNER, Elodie ROYER, Serge GUISSET

Introduction : Groupe de Travail lors du WE régional de Novembre sur une « réaction aux premières moutures du Projet Pour l’Ecole CEMEA » rédigé au Printemps dernier.

Contexte du travail réalisé :
Au congrès d’Amiens, est ressortie l’idée que les CEMEA travaillaient beaucoup avec l’école, critiquent parfois le système éducatif actuel et qu’il serait intéressant de proposer un projet alternatif pour l’école , NOTRE PROJET POUR l’ECOLE.
Un groupe de pilotage a commencé à travailler à ce projet.
Un premier texte introductif est proposé, accompagné de quelques fiches techniques

Ecole publique, école de la République = les Cemea ont ils des idées plus incisives sur la questions et réflexions en Vrac issues de la discussion ?

- Est-ce une école avec des dispositifs ou pas ?
- Une bonne école pour nous serait sans dispositif ou on s’occuperait des enfants « plus en retard, en difficulté, plus lent »...

- Qu’est-ce que l’école de la République ?

- Est ce que le projet Social ces CEMEA, pour une société plus juste et ou chacun aura sa place, ne s’adresse qu’aux enfants scolarisés dans l’EN, ou les futurs citoyens qui sont en Ecole Privé, Calendreta (Ecole Occitane), Bressola (Ecole Catalane), Ecole Montessori ne nous intéressent-ils pas aussi et sont dans des écoles qui défendent parfois mieux nos conceptions éducatives et nos méthodes d’Educa- tion Nouvelle qu’au sein de la « Grande Maison EN » ?

- Comment on définit clairement le fait que la république doit se permettre d’intervenir sur l’école ?

- Est-ce que le système éducatif tel qu’il est, nous convient ?

- Il y a besoin d’un cadre mais pas aussi pesant que celui qui existe actuellement. Il doit y avoir de la place pour des actions plus locales.

- Le fonctionnement actuel de l’école doit-il nous satisfaire ?

- Il faut redévelopper l’autonomie liée aux compétences des équipes, autonomie liée au territoire... (tel le Centre de Vacances que nous défendons en petites unités , travail d’équipe, un cadre commun (Législation des mineurs , BAFA national..), mais souplesse des unités de travail (Stage ou CV et ALSH..) , mais également dans l’Education Spécialisée, ou la santé mental (petites unités....lieux de vie, humain, non enfermante...)

- Il manque un paragraphe sur la place et le rôle des parents dans le projet.

- Est-ce qu’on accompagne l’EN telle qu’elle est aujourd’hui ou est qu’on écrit un projet « idéalisé » dans un absolu vers lequel on doit tendre ?

- Est- ce qu’on agit par petites touches en changeant les choses l’intérieur ?
- Sommes-nous efficaces de cette manière ?
- Si la question de la répartition équitable des moyens est importante , celle des méthodes ne doit pas être négligée.

- Aborder la question (dans le texte) de la souffrance des personnels et des enfants-adolescents dans les lieux d’enseignement. *

- Revenir sur l’organisation de la vie collective et coopérative avec les élèves en tant qu’acteurs et citoyens.

- Comment concrètement on aborde l’école ?

- Qu’est ce qu’on peut apporter au système éducatif avec nos valeurs CEMEA (« Plus-Value » Education Nouvelle) ?

- Ce projet pour l’école ne doit-il pas être partagé par plus de partenaires ?

- Il faut retravailler sur les représentations, faire des actions dans les écoles qui ont toujours un effet transformateur.

- On travaille sur l’enfant et pas uniquement comme le futur citoyen. On ne prend pas en compte la réalité de l’enfant avec ses propres logiques...

- Jouer sur les deux tableaux : Construire le projet utopique d’un côté et faire de l’entrisme en tant que parents, qu’animateurs, etc. dans les espaces de l’autre

Pour le groupe
Christine MARTIOL
(Relu et complété par Francis VALIERE PPE)

CEMEA LR
Clos Barlet 501 rue Métairie de Saysset CS 10033 - 34078 Montpellier Cedex 3
Tél. : 04 67 04 35 60

Suivez-nous
Suivre la vie du site Notre page facebook Notre page twitter